Revendications

Il y a 20 ans, les femmes faisaient grève dans toute la Suisse.

20 ans après la grève nationale des femmes, les discriminations demeurent dans tous les domaines, au travail comme dans les assurances sociales. Cela tient au fait que les femmes continuent à être responsables à titre principal du travail domestique et familial ainsi que de l’éducation des enfants. L’égalité sur le papier ne suffit plus. Les femmes en ont assez des listes d’attente pour une place en crèche, des emplois précaires, des temps partiels contraints, des retraites minables, du harcèlement sexuel, des forces réactionnaires contre l’avortement et des récents reculs proposés à la Constituante.

Aujourd’hui, femmes et hommes revendiquent une égalité dans les faits!

au travail :

- l’égalité salariale: les femmes gagnent toujours en moyenne 20% de moins que les hommes ;
– des salaires minimums maintenant : 70% des salarié-e-s gagnant moins de 4000 francs sont des femmes ;
– le contrôle de l’application de la loi sur l’égalité (LEg) ;
– la fin des emplois précaires et sur appel ;
– le congé paternité et le congé parental ;
– la baisse du temps de travail professionnel sans réduction de salaire pour toutes et tous ;
– l’accès paritaire des femmes aux postes à responsabilités et l’engagement de femmes et d’hommes dans tous les secteurs professionnels ;
– la revalorisation des contrats types de travail ;
– la lutte contre le harcèlement sexuel et psychologique.

à la retraite:

- une révision non discriminante de l’AVS pour les femmes, une redéfinition de la prévoyance professionnelle, solidaire, permettant une vie digne pour toutes et tous.

dans la société:

- la fin de la violence psychologique, physique et sexuelle contre les femmes dans le couple, au travail, à l’école et dans la rue;
– le maintien du remboursement de l’IVG;
– le partage des tâches domestiques, éducatives et de soin;
– la création en suffisance de places d’accueil de qualité pour les enfants d’âge préscolaire et scolaire;
– la régularisation collective des personnes sans statut légal dont la plupart travaillent dans les soins aux personnes âgées, la garde des enfants, le nettoyage, le ménage;
– l’égalité politique et la parité sur les listes électorales;
– la fin des stéréotypes sexistes dans la publicité, les médias, les manuels scolaires ;
– une nouvelle articulation des temps sociaux, professionnels et familiaux s’impose.

Panorama Theme by Themocracy